La biscuiterie Desobry est bien connue des tournaisiens : elle est considérée comme un fleuron de l’économie wallonne et exporte dans plus de 40 pays. Mais elle reste encore trop méconnue dans le reste de la Belgique.

Créée en 1947 par Léon Desobry, la biscuiterie « Desobry » vend ses trésors dans des boites en métal à l’ancienne avec une dépose manuelle. Au fur et à mesure, la petite biscuiterie grandit et est vendue à de groupes financiers internationaux.

En l’an 2000, un vent nouveau souffle sur la biscuiterie belge: Thierry Huet réalise un « management buy out ». Autrement dit, un rachat de la société par sa direction qui y voit un potentiel. L’ambition est de faire de la biscuiterie un acteur majeur de la région.

C’est un véritable retour aux sources pour la biscuiterie, qui redevient à la fois belge et familiale.

Aujourd’hui, Desobry est une entreprise innovante et fort différente de ce que ses concurrents proposent. En atteste les délicieuses « perles » Desobry : des mousses onctueuses recouvertes de chocolat belge, le tout sur un biscuit fin et croquant. Une véritable praline biscuitée !

Coté packaging, la marque belge marque également sa différence et propose de magnifiques coffrets luxueux de fin d’année et carton dur et à ouverture aimantée.

Une toute nouvelle game a fait son apparition en 2018 : les « Craquants ». Des petits carrés croquants aux saveurs de thé (Earl Grey-Bergamote et Verveine-Pavot). Un délice à servir avec le thé !

L’année 2018 sera également celle d’une collaboration avec le gardien des Diables Rouges Simon Mignolet. Un concours sera organisé et à l’achat d’un paquet de Desobry, vous aurez peut être la chance de gagner des tickets pour Liverpool, des tickets pour un match de Liverpool et une nuit dote sur place !

Bref, en ce début de 2018, l’actualité de Desobry est…gourmande !

M.C.