« CATCH »  est un plan stratégique qui a été défini suite à l’annonce de fermeture de Caterpillar Gosselies pour permettre à Charleroi de rebondir et d’accélérer la dynamique de création d’emploi via la mise en œuvre de projets structurants pour quatre secteurs particulièrement porteurs de la région.

C’est la très dynamique Margaux Baleriaux, PR & Communication manager chez Catch, qui nous explique la stratégie de ce plan :

« Les quatre secteurs concernés sont : le secteur de la manufacture de pointe (Advanced Manufacturing), des sciences du vivant (Health & Bio), de l’aéroport et de la logistique (Airport & Logistics) et enfin, le secteur à la croisée du créatif et du digital (Creative & Digital). La Delivery Unit « CATCH » est quant à elle la cellule spécifique mise sur pied depuis septembre 2017 et pour une durée de 3 ans, afin d’assurer la mise en œuvre des projets du plan CATCH. Composée de 8 personnes, la Delivery Unit est en place depuis maintenant plus d’un an et compte déjà à son actif quelques beaux projets ! L’occasion pour nous de faire le point sur les premières avancées et les priorités de CATCH pour l’année à venir : en moins d’un an, les efforts déployés par la cellule CATCH, conjointement avec ses différents partenaires au niveau local et régional, auront notamment permis d’identifier un projet de reprise pour le site de Caterpillar. Une mission qui semblait pourtant périlleuse au vu du devenir de sites industriels en Flandre (usine Ford à Genk, usine Opel à Anvers) qui restent désespérément vides plus de 10 ans après la fermeture de l’activité. Ce projet est donc le résultat d’une excellente collaboration entre tous les pouvoirs publics : la Région wallonne, qui a rapidement récupéré la propriété du site, IGRETEC, qui en a assuré l’entretien et les visites, l’AWEX, qui a accompagné la cellule dans les démarches de prospection et enfin la Sogepa, bras armé financier du Gouvernement Wallon, qui s’est chargée des négociations avec l’entreprise chinoise.

Citons également tout le travail en cours en matière de santé et de biotech, avec l’annonce de grands projets de développements immobiliers du Biopark de Charleroi et la mise en place de la plateforme INAH, Institute of Analytics for Health, un projet e-santé avant-gardiste qui entend faciliter la recherche et la prévention médicale. La cellule CATCH a en outre apporté son soutien à l’aéroport de Charleroi dans la définition de ses projets développement stratégique et dans la mise en place de formations spécifiques. Au niveau du secteur digital, l’équipe CATCH s’est attelée à renforcer l’offre en matière de formation (Atelier Google, atelier de codage, formation BeCode, etc) et d’espaces d’accueil (Co.station) pour faire du centre-ville de Charleroi un véritable centre digital.

En 2019, l’équipe prévoit de continuer à collaborer avec les quatre secteurs industriels qu’elle couvre tout en agissant aussi sur le levier de formation du capital humain, une priorité selon CATCH pour permettre la croissance de nos entreprises. On notera notamment la mise en place toute récente d’un nouveau cursus inter-universitaire d’ingénieur en électronique de l’énergie qui vient de s’ouvrir à l’Université Ouverte en partenariat avec quatre universités francophones. L’objectif est de répondre à la pénurie d’ingénieurs spécialisés dans ce secteur niche au sein des grandes entreprises de la région. Enfin, un tiers du site Caterpillar est toujours libre et y trouver une affectation reste également une des grandes priorités de l’équipe CATCH et de ses collaborateurs pour cette nouvelle année d’action !  » www.catch-charleroi.be

Propos recueillis par Chrysline

© Frédéric Pauwels