Le Hainaut et ses 1001 destinations.

Y a de quoi faire en Hainaut !  Il faut vraiment être grincheux et bouder son plaisir que pour snober tout ce que notre province recèle de destinations touristiques.  Vous cherchez une destination fun, une après-midi insolite, vous souhaitez vous replonger dans notre passé industriel ou vivre une expérience préhistorique, votre passion, c’est le patrimoine ou les destinations, vous avez l’embarras du choix en Hainaut et plus encore !  Et cette sortie, vous pourrez aisément la ponctuer d’un petit arrêt gastronomique, les bonnes tables sont légion aux quatre coins du Hainaut.  Alors, en route !

Cap sur la Nature !

Les statistiques du Commissariat général au Tourisme sur la fréquentation des sites touristiques en Hainaut sont limpides, ce sont les attractions « Nature » qui tiennent le haut du pavé, suivies des musées et des activités nautiques.  Le pouvoir d’attraction de Pairi Daiza ne fléchit pas, c’est une des destinations les plus prisées en Belgique, avec plus d’un million de visiteurs chaque années.  C’est le zoo le plus fréquenté de Belgique !  Le Jardin des mondes cumule les superlatifs et les récompenses, meilleur jardin zoologique de Belgique et des Pays-Bas en 2017, 3 étoiles du Guide Vert Michelin de Belgique.  La Chine, l’Indonésie, l’Australie, l’Afrique et l’Amérique du Nord sont autant de continents à traverser en une seule journée dans un domaine de 65 hectares où 5000 animaux se baladent en semi-liberté. (www.pairidaiza.eu)

Plus proche de la nature encore, l’Aquascope de Virelles, dans la région de Chimay.  C’est un centre nature, fait de verre et de bois, construit sur les berges de l’étang.  C’est vous qui irez à la découverte des animaux en liberté sur le parcours extérieur avec des observatoires pour les oiseaux, un sentier

de découvertes des milieux aquatiques, un passage Moïse entre une mare et l’étang pour découvrir la vie sous l’eau ou une passerelle dans les arbres pour un autre regard sur le monde forestier.  Et si l’insolite vous tente, rien ne vaudra les Aubes Sauvages, où comment vivre le lever du jour à bord d’un canoë et d’y ressentir l’ambiance sauvage de l’étang. Et si vous rêvez de dormir « à la belle étoile » sans en subir les inconvénients, le site dispose de deux Sphair, totalement transparentes. (www.aquascope.be)

Des hébergements insolites !

Et il n’y a pas qu’à Virelles, où dormir à la belle étoile fait recette.  A côté des logements traditionnels en hôtels ou chambres d’hôtes, dormir dans les arbres ou dans une yourte, c’est possible en Hainaut et cela aura le mérite de vous changer du quotidien.  Si vous ne souffrez pas de vertige, vous pourrez accomplir un vieux rêve de gamin, perché dans une cabane eu haut d’un chêne centenaire, à six mètres de hauteur.  Un confort rustique mais des sensations étonnantes à la case de l’Oncle Henri à Momignies, en lisière des Ardennes Françaises où les propriétaires vous proposent aussi de dormir en bordure d’une rivière sauvage, dans une Bulle Rêve d’Eau. (www.cabanedanslesarbres.be).

Non loin de là, à Sautin, des noms vont vous inviter au rêve et aux voyages … le Pavillon Bali, le loft Thaï, Caraïbes ou Safari mais plus insolite la cabane des Amoureux, perchée à 7 mètres de hauteur et le Dôme, voir les étoiles s’allumer une à une sans être vu, en pleine nature. (www.carrauterie.com)

Même concept décoiffant à Arquennes, entre Bruxelles et la frontière française, avec la Cabane de Marie, nichée dans les frondaisons du parc qui entoure le château de la Rocq, un parc où vous pourrez goûter à la vie de Bohême dans la Roulotte de Jules. (www.restauration-nouvelle.be/etablissement).

Des activités décoiffantes …

Au côté de ces sensations douces, chercher le frisson en Hainaut, c’est possible.  Dock 79, un nom mystérieux pour ce parc de loisirs de Tertre, dans l’entité de Saint-Ghislain où vous avez le choix entre le téléski nautique, l’accrobranche et l’aquapark.  Des sensations fortes à la pelle, au Cablepark, avec les deux téléskis nautiques pour pratiquer le wake-board ou le ski nautique que vous soyez un novice ou un pratiquant confirmé.   Un dispositif qui est complété par six parcours d’accro branche, pour tous les âges puisque deux de ceux-ci sont destinés aux enfants de 3 à 6 ans et les quatre autres sont de niveaux différents.  Un site résolument tourné vers la famille avec l’aquapark et qui propose des sessions spéciales de wake-board pour les kids.  A pointer dans leur programme, des nocturnes à l’accrobranche où, équipés d’une lampe frontale, vous traverserez 50 ateliers, 7 tyroliennes, rondins suspendus, ponts de singe, barre du funambule …  (www.belgiumcablepark.be)

Mais rendons à César ce qui lui appartient, quand on parle de sports nautiques en Hainaut, on pense à juste titre aux lacs de l’Eau d’Heure et à son Spin Cable Park, où les 5 poulies forment une boucle de 620 mètres … pour la pratique du wakeboard, du wakestake, du kneeboard et du ski nautique.  Pour les plus fondus de sensations fortes, 13 modules agrémentent le parcours et pour les novices, le site est équipé d’un téléski de deux pylônes.   Ce n’est qu’un mince aperçu de toute la diversité de ce site de 5 lacs qui vous propose 25 activités sportives, récréatives ou balnéaires sur le plus grand barrage de Belgique.  Un site que vous pourrez découvrir en prenant de la hauteur … 100 mètres et le Skywalk, pour un panorama époustouflant avec un sol partiellement vitré mais avec un accès par ascenseur.  Et pour compléter cette vision, vous pourrez visiter les entrailles de ce barrage hydro-électrique.  (www.lacsdeleauheure.be)

Sauter en parachute sans prendre l’avion ni emporter de parachutec’est le défi que propose l’Airspace Indoor Skydiving, à deux pas de l’aéroport de Charleroi.  C’est le simulateur de chute libre le plus haut, le plus puissant et le plus perfectionné d’Europe.  Si les meilleurs spécialistes mondiaux du saut en parachute viennent y perfectionner leur technique, le site permet à tout un chacun de défier les lois de l’apesanteur après une courte formation et les conseils des instructeurs. (www.airspaceindoorskydive.be)

Le même type de découverte de l’apesanteur est proposé à Comines, à l’Indoor Skydiving dans l’Ice Mountain Adventure Park.  Eh oui, faire du ski en Hainaut, c’est tout à fait possible !  Sur une surface de 9000 mètres carrés, vous pourrez goûter aux joies de la véritable neige sur les deux pistes indoor, équipées de tire-fesses et de tapis de remontées.  On peut vous y prêter du matériel, on peut vous initier ou vous perfectionner à la pratique du ski et du snowboard car l’accès aux pistes demande un minimum de pratique.  C’est une destination à retenir car elle est complétée par un parcours de paintball et un parcours d’accro-aventure. (www.ice-mountain.com)

Et si vous souhaitez jouer non pas au jeu vidéo mais dans un jeu vidéo, cap sur BattleKart à Mouscron.  C’est un espace qui comporte deux pistes de 2000 m², vous y évoluerez sur un karting électrique à plein gaz et en interagissant avec le décor, les bonus et les autres pilotes.  C’est à la croisée du jeu vidéo, de la réalité augmentée et du karting électrique, c’est plus qu’une simple course, vous pourrez lâcher une tâche d’huile virtuelle pour distancer vos concurrents, vous devrez éviter les embûches qu’ils vous préparent, c’est une sortie idéale en famille, entre amis, en groupe !  (www.battlekart.eu)  

A pied, en vélo, … pour des randonnées thématiques et des sensations plus « douces ».

Saluons l’initiative d’Hainaut Rando qui valorise le Hainaut en proposant une petite cinquantaine d’itinéraires thématiques avec des points touristiques et culturels incontournables.  En vous rendant sur le site (www.visithainaut.be/fr/content/theme-itineraries), vous pourrez choisir votre thématique, en découvrir l’itinéraire et ses centres d’intérêt, imprimer cet itinéraire, le consulter sur mobile via l’application gratuite HAINAUT RANDO ou le télécharger sur un GPS Rando.  Et il y en a pour tous les goûts, des circuits de découvertes des brasseries, des circuits à caractère culturel ou historique ou purement « nature ».  Un exemple : le Wapi à vélo, au cœur des pépinières de Lesdain, une jolie boucle de 19km, dont je vous laisse découvrir le contenu … Au départ de Bléharies, vous empruntez le RAVeL de l’Escaut. Les alignements d’arbres défilent. De nombreux cyclistes et d’imposantes péniches empruntent cette voie d’eau et son chemin de halage. Quelques kilomètres plus loin, vous arrivez dans le petit village de Bruyelle. Arrêtez-vous quelques instants pour contempler sa belle église. Le parcours continue dans les plus grandes pépinières de Belgique, les bien connues pépinières de Lesdain. Des milliers d’arbres, fruitiers ou ornementaux, balisent le parcours. Spectacle étonnant…  Plus ambitieux, la grande traversée de la Forêt de Chimay-Sivry/Hastière.  Il est préférable d’être en bonne condition physique, 175 km de randonnée, ce n’est pas rien mais tout est prévu, les points de bivouac et le logement.  Des balades qui vous permettent aussi d’allier les plaisirs de la balade aux plaisirs de la bouche, comme celle qu’Hainaut vous propose d’effectuer à vélo (41,2 km) … à vélo, de la Silly Rouge à l’Enghien Blonde, tout un programme !

Le Hainaut et l’Unesco !

L’Unesco, l’Organisation des Nations pour l’Education, la Science et la Culture a labellisé vingt sites, édifices ou traditions folkloriques qui se retrouvent sur la liste du Patrimoine mondial et sur la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité.  Un héritage remarquable qui nous fait parcourir l’histoire, du néolithique au Moyen-âge en passant par l’ère industrielle.

Les minières de Spiennes.

Le site archéologique de Spiennes est l’un des plus anciens et des plus vastes centres d’extraction de silex d’Europe.  SILEX’S, le centre d’interprétation des minières vous permet de comprendre toutes les facettes de l’extraction en y descendant vous-même !  Pas n’importe quand, pas n’importe comment !  Par souci de conservation du site, seules 5500 personnes peuvent y descendre par an et cette plongée dans notre pré-histoire se fait sur réservation. (www.silexs.mons.be)

Le Bois du Cazier.

Autre extraction, celle de la houille qui a profondément marqué notre histoire.  En compagnie du site de Blegny Mine, trois sites hennuyers figurent au Patrimoine de l’Humanité, le Grand-Hornu, Bois-du-Luc et le Bois du Cazier.  C’est dans ce dernier, à Marcinelle, que la Belgique a connu sa dernière grande catastrophe minière en 1956.  C’est aujourd’hui un ensemble architectural remarquable, couronné par deux châssis à molettes et ceinturés de trois terrils aménagés en sentiers de promenade.  A l’intérieur des bâtiments, trois espaces muséaux, le Musée du Verre, celui de l’Industrie et un dernier espace consacré au charbon et au souvenir des 262 victimes de la catastrophe. (www.leboisducazier.be)

Bois-du-Luc.

Autre site remarquable, celui de Bois-du-Luc, à Houdeng-Aimeries, non loin de La Louvière.  Vous pourrez y découvrir un village ouvrier où amélioration du bien-être et contrôle social des ouvriers se croisent.  Les mineurs se logeaient dans la cité, s y nourrissaient dans l’épicerie et la boucherie, s’y soignaient, s’y délassaient (salle des fêtes, kiosque, arsenal de loisirs), s’y éduquaient et y priaient.  Face à la cité ouvrière, le château du directeur, poste idéal de surveillance sur les lieux de travail et de la cité, qui en dit long sur les rapports sociaux. (www.boisduluc.com).

Le Grand-Hornu.

Et si vous poursuivez votre périple en Hainaut, cap sur le Borinage et le Grand-Hornu qui abrite à l’heure actuelle, le Mac’s, le Musée des Arts contemporains et le CID, le Centre d’Innovation et de Design.  Là aussi, le Grand-Hornu, c’est un véritable projet de ville, érigé à partir de 1810 par Henri de Gorge et qui comprenait les ateliers et bureaux du charbonnage, la cité ouvrière et ses 450 maisons, toutes dotées d’un jardin privatif et la résidence des administrateurs.  Il restera en activité jusqu’au début des années 50, sera menacé de destruction totale en 1969 et sauvé par l’architecte Henri Guchez au début des années 70 pour entamer une rénovation qui se terminera en 2002 avec l’ouverture du Musée des Arts contemporains.  (www.cid-grand-hornu.be/ – www.mac-s.be)

Les ascenseurs hydrauliques.

C’est aussi en pleine révolution Industrielle que s’est creusé le canal du Centre, dont l’objectif était de relier les différents bassins charbonniers du Hainaut à la Flandre et au Nord de la France.  L’équation n’était pas simple car il fallait racheter une dénivellation de 90 mètres.  Et c’est là que le génie humain et l’ingénierie hydraulique ont frappé.  Plutôt que de construire 19 écluses, les plans de quatre ascenseurs hydrauliques sont mis au point.  Le premier est mis en service en 1888 et des huit ascenseurs à bateaux hydrauliques construits dans le monde à cette époque, seuls les quatre monuments industriels hennuyers fonctionnent encore avec leur machinerie et leur mécanisme d’origine.  Depuis 2002, l’usage de ces ascenseurs est restreint à la seule navigation de plaisance.  Et pour découvrir cette fabuleuse machinerie qui ne fonctionne qu’avec un seul élément, l’eau, les Voies du Hainaut (http://voiesdeau.hainaut.be) vous proposent une excursion en bateau avec le franchissement d’un ascenseur et le gain de plus de 15 mètres de dénivellation.

La tournée des cinq beffrois.

De Thuin à Tournai, en passant par Binche, Charleroi et Mons, ne manquez pas la découverte de ces symboles des libertés communales et de la puissance des villes face au régime féodal.  Le plus élevé avec ses 87 mètres, c’est celui de Mons qui est aussi l’unique beffroi de style baroque en Belgique.  Le plus jeune, c’est celui de Charleroi, un beau bébé de 70 mètres de haut, 4000 tonnes et 47 cloches.  A Thuin, c’est Rufin le Tribouleur qui vous détaillera le carillon de 25 cloches et vous présentera Maria et Paule, deux cloches de grande envergure.  Mais le plus ancien c’est celui de Tournai.  Construit au douzième siècle, il domine la Grand-Place du haut de ses 72 mètres.  A titre indicatif, c’est une jolie grimpette de 257 marches mais sitôt escaladées vous pourrez y découvrir le cachot, la chambre du carillonneur et le carillon mais surtout le plus beau panorama de Tournai.  Un poste d’observation unique pour découvrir la cathédrale Notre-Dame de Tournai, inscrite au patrimoine de l’Unesco en 2000.  Un joyau de l’architecture médiévale aux dimensions impressionnantes (134 mètres de long et 66 mètres de large).  Un immense vaisseau gris dont la rénovation est en cours depuis 2006, un vaste chantier qui doit permettre la stabilisation du chœur gothique, le remplacement des toitures et la restauration des vitraux.  Moins d’accessibilité mais pour pallier ce manque, une exposition de 100 mètres tout autour de l’édifice, « Visible, invisible, la cathédrale illustrée ».

Hainaut : Gastronomie

Le Hainaut, terre de goûts.

Dans le florilège de ce qu’il est possible de découvrir en Hainaut, j’ai un penchant pour cette belle histoire du moulin de Moulbaix, dans la région d’Ath.  Un moulin de bois qui est toujours en activité et dont l’histoire est celle d’heureux hasards, car il échappa à de nombreuses reprises à la démolition.  Une première fois, en 1927, par la dernière Marquise du Chasteler, ce qui lui vaut son nom actuel de moulin de la Marquise.  Une autre fois, en 1942, c’est cette fois Jozef Dhaenens qui le sauva de l’abandon et l’équipa de moteurs électriques et sa famille l’exploite toujours à l’heure actuelle en jouant la carte de l’ouverture, en vous proposant ses farines, entre autres, dans sa boutique mais en proposant tout au long de l’année des animations ou des ateliers.  (www.moulin-de-moulbaix. Et c’est tout naturellement que l’on glissera vers la gastronomie, car le Hainaut est aussi une terre de goûts.  A l’initiative de Hainaut Développement, les producteurs sont référencés sur un site (www.hainaut-terredegouts.be), ce qui nous rappelle que notre province est aussi une terre d’agriculteurs et agricultrices.  En me rendant sur ce site, j’ai joué le jeu, j’ai effectué une recherche sur les producteurs d’asperges et j’en ai trouvé quatre, c’est dire si les ressources sont nombreuses.  Et du producteur à l’assiette, il n’y a qu’un pas car le Hainaut est aussi terre de gastronomie.  

Le Hainaut gourmand.

Des étoiles plein les yeux !  Nous sommes la province wallonne qui compte le plus d’établissements étoilés, avec ces dix excellentes adresses, qui vous permettront de ponctuer de la meilleure manière une journée aux quatre coins de la Province.  Autant de chefs et de fortes personnalités qui ont l’art de sublimer les produits pour un voyage sensoriel de haut vol, avec souvent des produits locaux.  Comme vous le constatez, la couverture du Hainaut est quasiment complète.

D’Eugénie à Emilie (**) – Baudour
www.eugenie-emilie.be

Château du Mylord (**) – Ellezelles
www.mylord.be

Les Gourmands (*) – Blaregnies
www.les-gourmands.be

Le Comptoir de Marie (*) – Mons
www.lecomptoirdemarie.be

Le Prieuré Saint-Géry (*) – Beaumont
www.prieurestgery.be

Le Pilori (*) – Ecaussines
www.pilori.be

L’Eveil des Sens (*) – Montigny-le-Tilleul
www.l-eveildessens.be

Au Gré du Vent (*) – Seneffe
www.resto-augreduvent.be

Pouic-Pouic (*) – Chapelle-lez-Herlaimont
www.pouicpouic.be

L’Impératif, domaine d’Arondeau (*) – Roucourt
www.domainedarondeau.com/limperatif

Et ce n’est que la partie visible de l’iceberg, une autre source d’informations culinaires, c’est le Gault et Millau et son système de cotations sur 20.  Au tableau d’honneur, on retrouve la plupart des restaurants étoilés ainsi que d’autres bonnes surprises.

La cinquième saison (16) – Mons
www.la5esaison.be

Le Délice du jour (16) – Gerpinnes
www.le-delicedujour.be

Le Bouchon et l’Assiette (15) – Soignies
www.bouchonetlassiette.com

Les Gribaumonts (15) – Mons
www.lesgribaumonts.be

Mets Gusta (15) – Mouscron
www.metsgusta.be

La Part des Anges (15) – Ragnies
www.lapartdesanges.be

La Table du Boucher (15) – Mons
www.latableduboucher.be 

Le Val d’Heure (15) – Montigny-le-Tilleul
www.levaldheure.be

L’Esprit Boudha (15) – Gosselies
www.restochinois.be

Une simple visite sur leur site respectif vous mettra déjà l’eau à la bouche.  Imaginez quand vous pousserez la porte d’un de ces établissements.  Mais l’offre est très conséquente en Hainaut … et de qualité si l’on jette un œil aux BIB gourmands.  Le BIB gourmand représente, pour Michelin, un excellent rapport qualité-prix avec une cuisine de qualité et un menu trois services à moins de 37 euros.

Le Faitout – Baudour – www.lefaitout.be

Chermanne – Charleroi – www.restaurantchermanne.be

Ferme des 4 saisons – Chimay – www.ferme4saisons.be

LO’riginal – Chimay – www.loriginalchimay.be

Le Saint-Charles – Marcinelle – www.lesaintcharles.be

Le bistro de Jean-Phi – Mons

La Madeleine – Mons – www.lamadeleine.be

Lettres Gourmandes – Montignies-Saint-Christophe

www.lettresgourmandes.be

De Vous à Nous – Montigny-le-Tilleul

www.restaurantdevousanous.be

Au Petit Château – Mouscron – www.aupetitchateau.be

Bel Arrivo – Ronquières – www.bellarrivo.be

L’Embellie – Soignies – www.restaurantlembellie.be

Les Vrais soudeurs – Thuin – www.vraissoudeurs.be

Moment gourmand – Tournai 

www.momentgourmand.be

Si jamais – Tournai  – www.sijamais.be

Et la toile est un outil précieux dans notre recherche.  En recherchant une table insolite ou un restaurant avec un concept original, je suis tombé sur cet article du magazine Elle qui répertoriait 10 restaurants insolites.  Neuf se situent en région bruxelloise, un seul en Hainaut, c’est le Salon des Lumières à Mons … il est jugé par le magazine comme le plus classe … « Au salon des lumières, retour à l’époque de Marie-Antoinette. La déco est luxuriante, l’ambiance feutrée : on s’y sent comme une reine à Versailles ! Et au menu ? Crêpes sucrées/salées. »

Les maisons du Tourisme et leurs sites … des aides précieuses.

Pour s’y retrouver dans toute cette offre touristique, je ne saurais trop vous conseiller de pousser la porte d’une des Maisons du Tourisme.  C’est une première approche qui vous permettra de repérer ça et là quelques pépites dont vous ignoriez l’existence.  Après, laissez-vous guider par votre intuition, le plaisir sera au rendez-vous !

Fédération du Tourisme du Hainaut
www.visithainaut.be

Maison du Tourisme du Parc des Canaux et Châteaux (La Louvière)
www.parcdescanauxetchateaux.be

Maison du Tourisme Wallonie Picarde (Mouscron et Tournai)
www.visitwapi.be & www.visitmouscron.be

Maison du Tourisme Pays des Lacs (Boussu-les-Walcourt)
www.visitpaysdeslacs.be

Maison du Tourisme de la Région de Mons
www.visitmons.be

Maison du Tourisme du Pays de Charleroi
www.paysdecharleroi.be

 

Jean-Claude Gérard