Suite à sa victoire aux élections communales du 14 octobre 2018, Nicolas Martin, est devenu, en décembre 2018, le bourgmestre de la Ville du Doudou.

Sécurité, proximité et logement : le triplé gagnant du nouveau Bourgmestre de Mons

Quarante-deux printemps, socialiste, bosseur acharné et expérimenté, Nicolas Martin,  licencié en Sciences Politiques, s’est hissé pour la première fois au mayorat de Mons. Conscient de la responsabilité qui lui incombe, le nouveau Bourgmestre Nicolas Martin a annoncé la couleur : « j’incarnerai cette fonction avec tout mon cœur et mon énergie, en prenant l’engagement d’être le Bourgmestre de tous les Montois. »

Avec son sourire franc,  ses yeux rieurs et fort de ses 10.681 voix de préférence, ce jeune Bourgmestre a réussi à s’imposer légitiment dans le paysage montois. Bien que majoritaire, le PS s’est tourné, pour la première fois, vers Ecolo. Là aussi, pas de doute, un vent nouveau souffle dans la Cité du Doudou !

Municipaliste dans l’âme, Nicolas Martin a une vision et de l’ambition pour Mons et ses 19 communes ainsi que pour toute l’agglomération monto-boraine. S’enfermer entre les quatre murs de l’Hôtel de Ville de Mons, ce n’est pas vraiment le style de cet homme tout terrain. Ses challenges pour 2019 sont nombreux et variés. Le Bourgmestre nous en a ciblé trois qui marqueront indéniablement la première année d’une nouvelle ère. Au menu : sécurité, proximité et logement.

« Je l’avais indiqué, une brigade anticriminalité destinée prioritairement aux quartiers sensibles est en cours », explique le Bourgmestre Nicolas Martin. « Je suis convaincu que la présence sur le terrain de nos policiers, aux côtés de la population, est la meilleure manière de prévenir les faits de délinquance. Une meilleure disponibilité de nos policiers dans nos villages est aussi impulsée. Par exemple,  nous avons déjà commencé une expérience pilote sur le marché de Cuesmes. Et d’ici quelques mois, un commissariat mobile sillonnera nos villages. »

Renforcer la sécurité routière est également dans la short-list du nouveau Bourgmestre. « En effet, nous élaborons un plan anti-vitesse spécifique sur notre territoire. La vitesse excessive est un fléau pour de nombreux habitants de nos villages. »  Nicolas Martin ne craint donc pas les flashs et passe à la vitesse supérieure en débloquant 1,4 million d’euros pour doter la zone de police de radars et de boitiers.

L’objectif est assumé : « garantir la qualité de vie et la sécurité des nombreux habitants de nos villages. » À n’en pas douter, la proximité est donc le cheval de bataille de la team emmenée par Nicolas Martin. « Nous avons pris deux engagements très forts ; celui de la redynamisation du centre-ville et celui de  renforcer nos politiques communales de proximité dans le Grand Mons. » Des exemples ? « Les 60 millions d’euros d’investissements privés dans le Piétonnier, le projet de bureaux Renouv’O et bien sûr, notre fonds d’impulsion, un outil unique en Wallonie, qui permet l’ouverture de nouveaux commerces dont le dernier en date est  La Palette. »

De nouveaux projets immobiliers vont sortir de terre, une soixantaine de logements sont attendus du côté des rues Lamir et des Canonniers ou encore les premiers nouveaux appartements de l’Agence immobilière sociale (AIS). « Dans les prochains mois, le quartier du Gouvernement provincial fera l’objet d’une refonte complète avec un important projet associant logements, bureaux, résidence service et parkings », révèle Nicolas Martin débordant d’idées novatrices pour booster l’avenir de Mons.

D’ici quelques semaines, le budget 2019 soit la liste des « bonnes intentions » de ce collège renouvelé, rajeuni et féminisé livrera tous ses secrets. D’ici là, le Bourgmestre de Mons le garantit : « rien que le budget de réfection des voiries, de trottoirs et de pistes cyclables sera doublé. D’importants projets comme une nouvelle crèche et deux nouveaux prégardiennats, même le lancement d’une nouvelle école au parc du Bois de Mons, seront concrétisés pour améliorer le quotidien des Montois et des Montoises. »

Bref, Nicolas Martin, ce nouvel homme fort de la Cité du Doudou, aime aussi ménager ses effets. De très bonnes surprises sont d’ores et déjà attendues à tous les coins de rue.

Propos recueillis par Chrysline

©Ville de Mons/OswaldTlr.net – Photo F. Patty