Sophie Vanderputten, présidente de FCE

Le réseau Femmes-chefs d’entreprise (FCE) ouvre sa section Hainaut, et base son QG à Charleroi.

La jeune Sophie Vanderputten est à la tête de cette association belge des Femmes Chefs d’entreprises qui est à ce jour la plus ancienne association de femmes entrepreneures.

Ce réseau a été créé en France et en Belgique à la fin de la Seconde Guerre mondiale après que le vote soit accordé aux femmes. 

Aujourd’hui, Les Femmes Chefs d’Entreprise sont un réseau mondial de 5 millions de femmes entrepreneures dans 120 pays et sur 5 continents.

Sophie Vanderputten, ayant récemment lancé une plateforme de recrutement innovante en Belgique, en a pris la présidence régionale du Hainaut.

L’objectif de Sophie, supporté par Muriel Eyletters en sa qualité de présidente nationale, vise à stimuler l’entrepreunariat au féminin dans la région hennuyère.”Trop de femmes sont à la tête d’entreprises, quelle que soit leur taille, en toute discrétion voire dans l’ombre. Nous souhaitons leur apporter un réseau de networking solide et crédible, avec des échanges riches et impactants ainsi que des séminaires et formations les aidant à exceller dans les différents aspects liés à la gestion de leur entreprise” – 

A noter que Sophie était dans les 10 nominées dans la catgéorie “Start Up” pour recevoir le Prix HR Excellence Award 2018 et qu’elle le sera encore pour l’édition 2019.  www.hirering.eu

 

Florence Blaimont à la tête du réseau WonderFul Women

C’est une superbe jeune femme qui a repris le réseau WOWO en 2015, un réseau qui est passé, grâce au dynamisme de cette superwoman, de 30 à 500 membres.

Un parcours extraordinaire : « Détectée HP à 5 ans, je suis sortie diplômée de  l’ICHEC à 21 ans. J’ai ensuite étudié le coaching pendant que je travaillais, j’ai aussi étudié la psychanalyse en horaire décalé. J’ai démarré chez Ernst & Young et ensuite chez Beiersdorf (Nivea)

J’ai toujours recherché l’excellence : s’améliorer selon un processus continu, et je pense que les wowo’s recherchent cela dans notre cercle.

 J’ai racheté le cercle, en décembre 2015, qui existait avec 30 membres et un petit site internet. Aujourd’hui, beaucoup de choses ont changé et le cercle a décollé à la vitesse vv’ : 500 membres, des sponsors soutenants, une belle équipe…

Le chiffre d’affaires double chaque année, l’équipe s’agrandit, c’est très enrichissant et gratifiant. Nos valeurs sont : la collaboration, le positivisme (on ne se victimise pas, on ne blâme pas les autres, on prend nos responsabilités), l’excellence, l’authenticité, et le respect. 

Je me suis retrouvée maman solo très jeune, avec un revenu sous le seuil de pauvreté, comme une femme sur deux en Belgique. Je me suis posé la question : que leur faut-il pour qu’elles soient autonomes financièrement et émotionnellement? 

J’ai donc choisi de partager mon histoire : que chaque femme puisse déployer ses talents et que tous ensemble nous les aidions à s’épanouir dans le domaine perso, pro et spirituel, c’est devenu la mission de la WoWo Community. L’aspect spirituel est très présent au sein de WoWo et c’est cela qui fait que nous ne sommes pas qu’un cercle d’affaires, nous sommes aussi un cercle de coaching et de développement. 

En 2018, j’ai parlé au Sénat à l’occasion du 8 mars. En février 2019 j’ai parlé au Forum Financier sur le sujet de la pauvreté des mamans solos et l’entrepreneuriat au féminin.

J’interviens en moyenne une fois per semaine comme oratrice sur scène, à la radio, télé ou autres. WoWO touche 4 régions : BXL, BW, Hainaut, Liège. »

Propos recueillis par Chrysline © Chrysline