C’est en présence de nombreuses personnalités que s’est inauguré le WCCM, ancien MICX.

C’est Mathieu Wohrman, le général manager des Van der Valk Congres Hôtel Mons & Wallonia Conference Center Mons, qui nous explique ce qu’est le WCCM : 

« Ce sont les termes les plus souvent utilisés à travers le monde pour des sociétés désirant organiser des évènements, séminaires et congrès dans notre belle région. Le groupe familial croit en ce projet, comme il a cru il y a 5 ans, avec la construction du Congres Hotel de Mons, qui est côté aujourd’hui comme meilleur hôtel de la Wallonie et dans le TOP 10 en Belgique.

Mon équipe et moi-même en feront de même pour le Palais des Congrès de Mons au  niveau régional, national et international ! Mais ceci est bien sûr impossible sans une bonne équipe et des bons partenaires. Je tiens à remercier la ville, pour sa confiance ! Je tiens à remercier mon père, pour le feu vert. À mon équipe et surtout à Frédéric Van den Daelen qui est à la tête de celle-ci. 

Et bien sûr un grand merci à nos partenaires qui nous ont aidé dans l’organisation de notre soirée d’inauguration : Amid Faljaoui, administrateur du Cercle de Wallonie et directeur du Roularta Media Groupe, Hubert Ewbank, directeur du Chant d’Eole, Laurent Louyet, directeur BMW Louyet, Jean Michel Loriers, traiteur attitré de la cour royale et maintenant du palais des Congrès de Mons, Damien Cammarata,  à la technique et les traiteurs Limes, Rocket et Biorganic. 

Ce bâtiment comprend,  au rez-de-chaussée, 3 grandes salles polyvalentes, pouvant accueillir 1500 personnes. Au 1er étage, 3 auditoires de 500, 200 et 100 personnes.Également au 1er étage, il y a 26 salles de sous commissions et des bureaux administratifs.

Une partie de ses salles sera transformée et emménagée en espace de co-working.

Elles deviendront des bureaux louables aux entreprises pour 1 jour, quelques semaines, mois ou années suivant le développement de leurs activités.

Tous ces espaces sont équipés de mobilier de bureaux, coins salon, cafétéria mais nous voulons également apporter du service ! Nous mettons en place un desk d’accueil et secrétariat, un service de photocopies, livraison de plats lunch lors de réunions intensives, sans compter les facilités de parking privé dans le sous-terrain du palais des congrès. »

Sur une idée du bourgmestre Nicolas Martin : « Nous voulions être audacieux ! »

« Avec une délégation de la ville de Mons, je suis allé à Sefton, une ville de près de 300.000 habitants dans le nord-ouest de l’Angleterre avec laquelle Mons est jumelée », rappelle Nicolas Martin, Bourgmestre de Mons. « Nous avons découvert le travail de revitalisation mené au Centre de Southport, un centre de Congrès relié à un complexe hôtelier. Grâce à ce projet, Southport, qui fait partie de Sefton, a ainsi connu un renouveau sur le plan économique alors qu’il avait connu des difficultés, propres à de nombreuses villes, dont la désertification commerciale. »

En Belgique et en Wallonie en particulier, de telles infrastructures d’affaires étaient plutôt rares. « A l’époque, la Wallonie représentait 10% du chiffre d’affaires du tourisme d’affaires en Belgique. Nous avons trouvé le modèle de Southport intéressant. Et le hasard a fait que nous étions en train de plancher sur nos fiches-projets pour la programmation 2007-2013 des fonds européens. »

Le nouveau Bourgmestre de Mons y a vu une opportunité. « Nous voulions être ambitieux et audacieux pour Mons. Nous devions tenter notre chance avec une fiche-projet solide qui démontrait le potentiel énorme de Mons. D’autant que le tourisme d’affaires rapporte des retombées indirectes sur les commerces locaux, le tissu local, l’emploi,… A la veille de l’approbation du plan stratégique touristique validée en 2008, nous avons donc investi dans ce créneau. »

Cette « Efflorescence urbaine » (le Centre de Congrès est baptisé de la sorte par son architecte prestigieux Daniel Libeskind) a de beaux jours devant elle. Aujourd’hui, l’opérateur privé du réseau Van Der Valk en a repris les rênes et lui a donné aussi un nouveau nom : « Wallonia Conference Center Mons (WCCM) ». « Compte tenu de son professionnalisme bien connu et du carnet de réservation qui se remplit rapidement, ce nouvel opérateur privé nous donne beaucoup d’espoir pour l’avenir, » ponctue le Bourgmestre Nicolas Martin. 

Chrysline © Chrysline