MicroStart fête le cinquième anniversaire de son arrivée dans le Hainaut, avec le soutien de Partena Professional et de BNP Paribas Fortis. Avec plus de 360 microcrédits et 2,7 millions d’euros injectés dans l’économie locale, microStart Hainaut a fait la preuve de son impact économique et social auprès des entrepreneurs régionaux exclus du système bancaire. Car, microStart propose bien plus qu’un simple financement. Depuis 2014, plus de 1000 personnes ont également pu bénéficier de ses services d’accompagnement et de formation gratuits. 

Le microcrédit, un ancrage local fort

Né à Bruxelles, microStart n’a jamais caché son ambition d’être présent à l’échelon national afin d’être toujours plus proche des entrepreneurs locaux et de s’intégrer dans leur tissu socio-économique. Dès 2014, le numéro 1 du microcrédit en Belgique a ouvert son agence pour le Hainaut, à Charleroi, où elle dispose maintenant de bureaux dans les locaux de Partena Professional. Une permanence s’est également ouverte à Mons, fin 2016 et, fin 2019, une autre sera lancée à Nivelles pour soutenir les entrepreneurs du Brabant wallon. Elle sera hébergée dans les murs de l’incubateur d’entreprises : Cap Innove.

En cinq ans, microStart Hainaut a accordé 360 microcrédits (dont la moitié à des starters) pour un montant total de 2,7 millions d’euros. Dans le même temps, plus de 1000 personnes ont bénéficié de l’accompagnement personnalisé de microStart.

Muriel Rouly, cliente de microStart et patronne d’un bar à salades et potages « Comme à la maison », Fleurus : Ma propre banque m’a refusé un prêt et m’a conseillé d’aller voir microStart. Ils m’ont rapidement prêté 15 000 € et j’ai même eu droit aux conseils d’une spécialiste en marketing pour améliorer la terrasse de mon établissement.

La diversité des activités soutenues par microStart est très large. Pour schématiser, on peut dire qu’il se ventile comme suit : les commerces (35 %), les services (23 %), l’artisanat (5 %), l’Horeca (19 %) et les transports (13 %). C’est cette diversité de profils et de secteurs qui fait la richesse de l’entrepreneuriat en Belgique.

«microStart défend des valeurs comme la confiance, la solidarité, le respect, le professionnalisme et l’innovation. Pour que chacun ait l’opportunité de prendre son destin en main,», explique David Talquin, branch manager de microStart  Hainaut.

En effet, microStart défend le droit à l’initiative économique pour tous, sans distinction de revenu, d’éducation, d’âge ou d’origine. « Car ces paramètres n’influencent en rien la fiabilité. J’en veux pour preuve le taux de survie à 2 ans des entreprises que nous finançons qui est de 75 %, nettement au-dessus de la moyenne nationale (60 %) », conclut-il.

Saturnin Nke, restaurant camerounais « L’Essingan », à Marcinelle : Grâce aux 11 000 € prêtés par microStart, j’ai pu ouvrir mon restaurant de spécialités africaines. Sans ce coup de pouce, je n’aurais jamais pu réaliser les travaux d’aménagements indispensables.

Facebook : MicroSart Hainaut